Qu’est-ce que la bientraitance?

« La bientraitance vise le bien-être, le respect de la dignité, l’épanouissement, l’estime de soi, l’inclusion et la sécurité de la personne. Elle s’exprime par des attentions, des attitudes, des actions et des pratiques respectueuses des valeurs, de la culture, des croyances, du parcours de vie, de la singularité et des droits et libertés de la personne aînée » (1).

La section 02 du Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2017-2022 est consacrée à la bientraitance. Elle est présentée comme étant une approche positive et représente un levier complémentaire dans la lutte contre la maltraitance. Elle n’est ni le contraire ni l’absence de la maltraitance.

Il existe plusieurs conditions favorisant la bientraitance envers les personnes aînées. La plus déterminante consiste à placer la personne au centre des actions. En d’autres termes, il faut chercher à valider et à comprendre ses désirs, ses habitudes, ses attentes et ses besoins. Ultimement, la personne aînée doit juger si l’action accomplie ou suggérée lui convient.

Ce qu’il faut retenir :

  • Il faut consulter systématiquement la personne aînée pour toute question ou pour tout choix la concernant.
  • Il ne faut jamais présumer de ce que cette dernière souhaite ou préfère.
  • Il est important de discuter avec la personne aînée de son parcours de vie, afin de mieux la connaître.
  • Il est primordial de considérer la personne aînée dans sa globalité (ne pas s’arrêter à son âge ou à sa condition de santé).

(1) Ministère de la Famille – Secrétariat aux aînés. (2017). Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2017-2022