Programme

Dans la peau d’un aîné est un atelier de sensibilisation aux impacts du vieillissement humain. Au cours d’une séance, les participants vivent des expériences qui simulent la réalité d’une personne vieillissante et les contraintes et défis qu’elle doit parfois surmonter au quotidien.

ATELIER 100 % GRATUIT – DURÉE ENTRE 60 ET 90 MINUTES – TOUS ÂGES

Les activités de sensibilisation

Au cours de l’atelier Dans la peau d’un ainé, les participants réalisent 6 tests de sensibilisation sur les thématiques suivantes :

Vision

Les participants sont invités à porter des lunettes qui reproduisent les effets de différents problèmes oculaires (dégénérescence maculaire, cataracte, glaucome). Ils doivent ensuite accomplir des tâches parmi les suivantes : lire une ordonnance, repérer un symbole ou un chiffre sur un objet commun (une calculatrice, par exemple), trouver un numéro de téléphone dans l’annuaire, reconnaître un visage sur une photo, etc.

Audition

Avec des bouchons dans les oreilles, les participants reçoivent des consignes à voix basse et tentent de comprendre les paroles qui leur sont adressées. Les participants essaient ensuite de communiquer avec leurs voisins de table uniquement par des gestes et des mouvements de bouche et expérimentent la lecture labiale.

Mobilité

Les participants doivent transporter un sac d’épicerie lourd et se déplacer à l’aide d’une canne, d’une marchette ou d’un ambulateur. Ils doivent ensuite parcourir la pièce d’un bout à l’autre en quelques secondes.

Agilité

Les participants sont invités à enfiler des gants de travail avant de réaliser certaines tâches : boutonner une chemise, ouvrir un distributeur de médicaments, manipuler des pièces de monnaie, lacer des souliers, manipuler un téléphone cellulaire, etc.

Cognition

Les participants découvrent ce qu’est le vieillissement cognitif pathologique. L’animateur ou l’animatrice utilise des jeux phonétiques pour expliquer la dégénérescence cognitive et ses impacts sur la communication.

Deuils

Le deuil ne fait pas toujours suite au décès d’un proche. Il peut être associé à d’autres types de pertes : le déménagement en résidence, l’éloignement des enfants et petits-enfants, l’apparition d’une maladie ou l’incapacité de conduire sa voiture. Les participants sont amenés à réfléchir aux multiples deuils qui ponctuent l’existence d’une personne aînée.

La bientraitance : fil conducteur

L’atelier ludique et interactif permet une meilleure compréhension du vécu des aînés et favorise les comportements et les attitudes de bientraitance envers ces derniers.  Chaque activité de sensibilisation est suivie d’une période de discussion permettant aux participants de réfléchir collectivement aux comportements et attitudes de bientraitance adaptés aux situations décrites. Au terme de la séance, les participants savent interagir adéquatement avec des personnes aînées dans différents contextes et situations et sont sensibilisés à l’âgisme.

Historique du programme

C’est dans le cadre de l’Entente spécifique sur l’adaptation régionale pour l’amélioration des conditions de vie des personnes aînées 2013-2017 que les premiers ateliers ont vu le jour au Bas Saint-Laurent. Grâce aux efforts concertés de la Table multisectorielle des aînés du Témiscouata et de la FADOQ – Région Bas St-Laurent, 50 ateliers ont été réalisés sur le territoire du Témiscouata. En 2017, le Réseau FADOQ a annoncé le déploiement du programme dans toutes les régions du Québec.